[Go to navigation]

10.07.2014
Press

Maïs OGM

L'UE favorable à l'utilisation du maïs OGM Monsanto NK603 tolérant au Round-Up et ce malgré le scandale sanitaire

Un comité de réglementation de l'Union européenne (1) a décidé aujourd'hui de renouveler l'autorisation à l'importation d'une variété de maïs génétiquement modifié (NK603, «Round-Up Ready") malgré la republication d'études scientifiques mettant en lumière des problèmes potentiels pour la santé (2). 

Commentant cette décision, l'eurodéputé du Groupe des Verts/ALE José BOVE a déclaré: 

"La décision de renouveler l'autorisation de cette variété très controversée de maïs a été prise sans nouvelle évaluation des risques quant à son impact sur la santé. Ceci alors même que la seule étude de toxicologie à long terme de ce maïs et son herbicide associé qui démontre de graves effets sanitaires, vient d'être republiée. Ceci est un véritable scandale. Nous sommes inquiets au sujet de l'impact sur la santé humaine de cette variété de maïs OGM et de l'herbicide qui lui est associé - le Round-Up -. Même la Commission européenne a reconnu qu'il n'existait aucune étude indépendante de toxicologie à long terme et elle a annoncé qu'elle allait en commanditer une. Dans ce contexte, il est tout à fait irresponsable d'accepter tout simplement le renouvellement de l'autorisation d'importation de ce maïs pour l'alimentation humaine et animale. En effet, la nouvelle procédure de comitologie permet à la Commission de rejeter une demande qui n'a pas obtenu de majorité qualifiée (*) au sein du comité d'appel comme cela s'est présenté aujourd'hui.

Cette décision devrait également tirer la sonnette d'alarme en ce qui concerne le projet de proposition de révision du processus d'autorisation des cultures d'OGM dans l'UE, qui a récemment reçu le feu vert des États membres de l'UE. Cela n'a aucun sens d'introduire une nouvelle procédure qui facilitera l'autorisation des OGM dans l'UE dans un contexte où l'évaluation des risques continue d'être très incomplète. Une majorité cohérente des gouvernements de l'UE s'oppose à l'autorisation des OGM et les citoyens de l'UE sont clairement contre leur utilisation dans les champs et dans les assiettes. Nous espérons que le Parlement européen tiendra compte de ces positionnements et bloquera cette proposition. 

Le candidat au poste de Président de la Commission européenne, Monsieur Juncker, a indiqué hier devant l'ensemble du Groupe des Verts/ALE au PE qu'il partage les préoccupations exprimées sur le manque de transparence et le caractère non démocratique des mesures proposées par le Commission et adoptées par le Conseil Environnement. Mr Barroso doit l'entendre et ne doit accorder aucune nouvelle autorisation ou renouvellement jusqu'à la mise en place de la nouvelle Commission européenne."

(1) Le comité d'appel est la dernière instance, dans la procédure dite de comitologie, qui se prononce sur les autorisations d'OGM en cas d'absence de majorité qualifiée. Il a voté aujourd'hui pour approuver le renouvellement, ce qui signifie que le maïs génétiquement modifié NK603 continuera d'être disponible sur le marché de l'UE. 

(2) Le mois dernier, une étude du professeur Séralini sur le maïs génétiquement modifié NK603, qui indique un nombre plus élevé de tumeurs chez les rats nourris avec ce maïs, a été rééditée dans une nouvelle revue scientifique, après une rétraction très inhabituelle. www.enveurope.com/content/26/1/14